Accueil / / News

Les synergies passent par Michel Serres

Au moment où nous faisons la rentrée autour de la réédition du Contrat naturel de Michel Serres, l’effervescence médiatique autour des questions écologiques est montée d’un cran. Les positions et les idées exprimées indiquent une impatience et une radicalité qui gagnent du terrain.
Un premier exemple : Alternatives Economiques et nos amis de l’Institut Veblen participent à l’initiative et à l’appel « Libérons l’investissement vert ». Le collectif signataire a été coordonné par Alain Grandjean et Gaël Giraud. Pour consulter et s’associer à cette démarche, suivez les liens de ces deux articles parus dans Alternatives économiques :

Ces jours-ci, un deuxième collectif porte dans Libération l’appel des 700 scientifiques français sur le réchauffement climatique : « Nous en appelons aux décideurs politiques », pour passer des paroles aux actes.

Dans quelques jours, le 23 septembre, la Suisse organise deux votations sur l’alimentation , issues d’initiatives populaires, l’une pour promouvoir des aliments équitables et l’autre pour mettre en œuvre un principe de souveraineté alimentaire. « L’air de rien, ce sont deux petites bombes », écrit François Collart Dutilleul dans Alimentation générale.

Le Contrat naturel dans tout cela ? Il est le grand récit, portant une vision et un projet politique qui permettent de mettre en synergie ces multiples et salutaires initiatives. Surtout que le défi qui surplombe tous les autres n’a pas encore pris sa vraie place dans l’imaginaire collectif : le dérèglement chimique global , mère de toutes les batailles à venir. On y reviendra bientôt.

<span class="caps">JPEG</span> - 1.6 Mo
Source : Image extraite d’un reportage du progrès.fr lors de la mobilisation pour le climat ce samedi 8 septembre à Lyon

Ioan Negrutiu

Publié ou mis à jour le 10 septembre 2018