Accueil / / Michel Serres / / Association et (...)

Association et Fondation

Historique

L’Institut Michel Serres fut fondé en 2012 sur la problématique des ressources et des biens publics.
Il a été conçu comme un creuset, dans lequel se rejoignent aussi bien la recherche scientifique que les initiatives portées par les organisations de la société civile ou les citoyens eux-mêmes, pour retisser des liens positifs, à l’échelle des territoires, entre la santé des milieux naturels, la santé humaine et la santé « sociale ». L’Institut a ainsi défendu, dans le cadre du « Programme Lascaux », la « démocratie alimentaire ».

En 2015, l’Institut Michel Serres a ouvert un nouveau chantier, en facilitant les rapprochements entre les sciences de la nature, le juridique et le numérique, pour faire progresser les méthodologies d’évaluation et de suivi du « capital naturel », considéré comme désignant un système intégré de ressources (y compris humaines) et de biens communs écologiques, et développer des outils pour le prendre en compte dans les protocoles de décision publics et privés. A travers les nombreuses actions conduites depuis sa création, l’Institut a développé un important réseau de soutien, en France comme à l’international, tant dans le domaine scientifique qu’auprès des institutions publiques et des collectivités. Cette légitimité et cette reconnaissance constituent des atouts pour le succès des nouvelles expérimentations, recherches et enquêtes que l’Institut souhaite désormais pouvoir se donner les moyens de conduire avec la « Fondation Michel Serres pour le Contrat naturel ».

La Fondation Michel Serres pour le Contrat Naturel

La Fondation va accompagner « en douceur » la transformation « écologique et solidaire » des territoires. Ses actions se déploient en accord avec les principes de la philosophie du Contrat naturel de Michel Serres. Afin de faire passer « le contrat savant (…) dans l’histoire », elle propose une réorganisation des relations entre la recherche scientifique, la formation et la société reposant sur des pratiques engagées et situées de collaboration, de co-construction et de dialogue. Pour faire passer « le contrat social (…) dans le monde » elle se donne pour mission d’inspirer, de reconnaître, d’accompagner et de relier, en les conjuguant en une pluralité de chemins transformateurs, le foisonnement des expérimentations sociales et écologiques qui trouvent place sur tous les continents. Elle nouera ainsi dans un « nouveau » contrat naturel les pouvoirs que donnent le numérique, le politique et le juridique des peuples d’aujourd’hui avec les savoirs de ceux d’hier.

Le Contrat naturel - en tant que grand récit et projet politique, appelle la métaphore de la santé commune - des personnes, des sociétés et des écosystèmes, pour en faire les fondements d’un contrat socio-écologique. Il permet de dépasser le présentisme actuel et donner le désir de se projeter dans l’avenir. Ce cadre aide à définir collectivement les priorités sociétales à différentes échelles et les ressources disponibles pour leur mise en œuvre dans des processus de transitions écologiques et solidaires territorialisés. Ainsi, émerge une sagesse engagée de la vie publique et de la citoyenneté, attentive aux communs et au bien-être humain, permettant d’équilibrer la gestion par les nombres et la gouvernance par la loi.

Pour préparer le travail de la Fondation, une association du même nom, « l’Association pour le Contrat Naturel », a vu le jour. Les statuts et missions de l’association sont disponibles ci-dessous. Nous vous encourageons d’y adhérer dès maintenant.
<span class="caps">PDF</span> - 85.8 ko

Nous contacter

par mail : ims @ ens-lyon.fr
copie à : ioan.negrutiu @ ens-lyon.fr
copie à : anne.chemin @ ens-lyon.fr

Président de l’Association :
Ioan Negrutiu
tél : 0472728982

Chargée de communication :
Anne Chemin-Roberty :
tél : 0426731166

Publié ou mis à jour le 30 août 2018