Accueil / / News

Trump, climate, and silk

What if Donald Trump, with his anti-climate, retrograde support to fossil energy and fossil politics, is helping point the essence of geopolitical and social challenges ahead ? Much like his unconscious push to wake up the EU community ?
What challenges ? Think at the global and persistent competition on resources (human and data resources included) and their unfair allocation, after decades of social and ecological dumping. What is known as the « law » of the market concerning resource supply and demand, should become a resource adjustment between supply (based on available and accessible resources) and demand (based first on the vital needs of populations in given contexts). Once this is understood and enacted, the mitigation or adaptation policies to climate deregulation may turn feasible and equitable.
On the social and ecological dimension, the iPES Food program is particularly urgent, as it reframes the entire agro-food production chain from fork to field (1). In the same vein, we initiated the « agricultural and ecological exception » in conjunction with « food demography » action (2).
In geopolitical terms, the global resource issue has now a potent promoter in redesigning the new world order : China’s « One Belt, One Road » initiative is out of the ground and targets economic integration in central Asia and beyond (3). The resource-centered design of the Chinese politics is obvious and not much can be done to reverse the trend. A good example is the late and symbolic reaction from Moscow allocating land facilities in the Siberian far-East to his citizens.
One can also consider the why and how of the islamic terrorism in the face of the western persistent logic of aggressive resource grabbing politics that hinders development in poor countries, as suggested by the interview of François Burgat, an Islam expert (4).
It is about time to imagine and enact the rules of fair geopolitics in the exploitation, processing, access, and use of available natural resources. The age of responsible world resource stewardship has come.

<span class="caps">JPEG</span> - 91.1 ko

Le dessous des cartes

Et si le Trump anti-climatique et rétrograde soutien aux énergies et politiques fossiles, mettait sans savoir le doigt sur l’essence même de nos urgences géopolitiques et sociales ? Tout comme la prise en main du destin européen par les européens eux-mêmes ?
Quelles urgences ? Celles qui concernent la compétition globale et renouvelée pour les ressources (humaines et numériques comprises) et leur ajustement dicté par un dumping social et écologique sans précédent. Plus précisément, ajustement entre l’offre - en terme de ressources disponibles et accessibles, et la demande - celle couvrant d’abord les besoins vitaux des populations partout dans le monde. C’est très différent par rapport à la « loi » de l’offre et de la demande du marché global et débridé. Faute de quoi, la question climatique ne peut pas être abordée équitablement et de façon crédible.
Côté social et écologique, le programme iPES Food remet en question toute la chaine allant de la fourchette à la fourche, de l’alimentation à l’agriculture (1). Et inversement. Que nous avons transposé dans l’initiative « exception agricole et écologique » en lien avec la « démocratie alimentaire »(2). Il s’agit de l’urgence première aujourd’hui.
Côté géopolitique des ressources plus largement, la preuve vient de l’initiative éclair de la Chine avec sa « nouvelle route de la soie » pour une intégration économique en Asie centrale, mais également ailleurs (3). Qui ne trompe personne sur ses visées « ressources » et l’instauration d’un nouvel ordre mondial, comme le suggère la symbolique et tardive réaction de Moscou octroyant des facilités aux russes pour l’acquisition des terres dans l’Est sibérien.
On peut même s’interroger sur le pourquoi et le comment du terrorisme extrémiste islamique tant le monde occidental persiste dans la non-assistance au développement des pays pauvres en pratiquant une géopolitique agressive d’accaparement de ressources exogènes. L’interview de François Burgat (4) le suggère fortement.
Il est temps d’imaginer les règles du jeu géopolitique pour une exploitation, transformation, accès et usage en bon père de famille des ressources planétaires.

Ioan Negrutiu, 7 juin 2017

(1) http://www.ipes-food.org/images/Reports/UniformityToDiversity_FullReport.pdf
(2) http://institutmichelserres.ens-lyon.fr/spip.php?article522
(3) Defranoux L, Libération du 13-14 mai 2017, « Route de la soie, Pekin déploie ses tentacules »
(4) Kodmani H, Libération du 5 juin 2017, Interview F. Burgat, « Il faut s’interroger sur le pourquoi de cette hostilité qui nous frappe ».
(5) source de l’image : BBC

Publié ou mis à jour le 7 juin 2017