Accueil / / News

Cause commune - exception agricole, alimentaire et écologique

Aux paysans, agriculteurs et mangeurs de tous les pays : le retour du citoyen

Produire et manger en respectant la nature nourricière. Michel Serres le dit ainsi :

Manifeste de Michel Serres

« Sans se nourrir, nul vivant ne survivrait. Manger est notre besoin biologique premier.
Opposant des obèses à des nouveau-nés mourant de faim, le monde souffre, aujourd’hui, d’une injustice majeure concernant la nourriture.
Manger est le premier acte vital, certes, mais, en raison de cette iniquité, un acte social, politique, juridique, moral et, sans doute aussi, sacré, puisque presque toutes les religions en font un rite.

Or, depuis que des ancêtres de génie domestiquèrent certaines espèces de faune et de flore, nous dépendons des agriculteurs pour manger. Sans paysans, aucun humain ne survivrait.
Le paysan est le père nourricier de l’humanité. Il occupe, en cela, une position exceptionnelle dans la condition humaine. Aucun professionnel ne lui est comparable.
Or, une autre injustice, la même sans doute, accule aujourd’hui la paysannerie à la ruine, alors que nul ne pourrait se passer d’elle.

Il est donc de nécessité vitale, de justice politique et morale, mais aussi d’urgence historique d’établir une exception agricole comparable à l’exception culturelle qui n’en est, finalement, que la copie, puisque la culture agraire elle seule nous permet de survivre ».

<span class="caps">JPEG</span> - 76.9 ko

Lire la suite de l’article « l’exception agricole, alimentaire et écologique » ou se rendre sur l’espace dédié à ce sujet sur notre site.

Publié ou mis à jour le 19 décembre 2016