Accueil / / The Institute / / Missions, objectives

Society

The context

The public goods and resources approach, which is here proposed to the society, is a “great challenge”. It calls for a coherent all-embracing vision of the production of intersecting knowledge about human societies.
The intention is to put science at the service of society for both the short and long terms while increasing awareness of issues related to public goods. It is also aimed at facilitating a better definition of the progress we want, through better guidance of the finalities and proper use of technologies.
The optimization and phased management of resources constitute a transversal fundamental research project, one that covers every subject area and the full range of investigation from the interface of objects to in-depth analysis. It is therefore of obvious societal interest even if the definition and pedagogy of societal expectations have yet to be established.

The Institute aims at encouraging the making of clearer choices in the organization and funding of science : governments should fix their strategic priorities according to their policies, industrialists should finance R&D, and society should attend to the production of knowledge, keeping it in perspective so as to redefine the areas of available possibilities and to formulate our questions and ideas about the future and the collective project for tomorrow.

Le contexte

La démarche « biens publics et ressources » proposée à la société est un « grand défi ». Elle appelle une vision d’ensemble cohérente sur la production des connaissances croisées sur les sociétés humaines, elle veut mettre la science au service de la société pour le court et le long terme à la fois, en mettant au goût du jour les biens publics. Elle veut aider à mieux définir le progrès que l’on veut, par un meilleur cadrage des finalités et un bon usage du progrès technologique. Optimiser et phaser la gestion des ressources est un projet transversal de recherches fondamentales, car il couvre toutes les disciplines et se propose d’aller aussi bien en profondeur qu’aux interfaces des choses. Il est donc d’intérêt sociétal évident, même si la définition et la pédagogie de la demande sociétale restent à faire.

Dans son travail, l’Institut a la volonté d’inciter à faire des choix plus clairs dans l’organisation et le financement de la science : au gouvernement de fixer ses priorités stratégiques en fonction de sa politique, aux industriels de financer la Recherche-Développement, à la société de veiller à la production des savoirs, à leur mise en perspective afin de redéfinir les espaces des possibilités ouvertes, de mieux formuler nos questions et nos idées sur l’avenir, sur le projet collectif de demain.

Publié ou mis à jour le 20 avril 2012