Accueil / / News

« L’âge doux » de Michel Serres

Le dernier Michel Serres est arrivé dans les librairies.

« Darwin, Bonaparte et le Samaritain » [1] est un Big Bang. Après Copernic et Galilée pour bannir la Terre du centre de l’Univers, après Darwin et la « relégation » de l’espèce humaine d’une incarnation divine à un produit de l’évolution, voilà Michel Serres qui met le Cosmos et la Nature au cœur de l’homme. Dans le cœur de l’homme aussi.

En le faisant, Michel Serres souhaite nous préparer pour enfin assumer concrètement la porté des découvertes cumulées des Copernic, Galilée, Darwin et bien d’autres.

Ainsi, Michel Serres fait « travail du positif » [2] en racontant une humanité dans laquelle on a besoin de se reconnaître et dans laquelle on a envie d’y être. Il s’agit de rien de moins que d’une transformation radicale de notre « cultivation » historique de la démesure. Des transformations pour accéder à « l’âge doux » de l’humanité.

Cherchons EipotU.

Ioan Negrutiu, 17 septembre 2016

<span class="caps">PNG</span> - 116.7 ko

Publié ou mis à jour le 27 septembre 2016

Notes

[1Michel Serres, « Darwin, Bonaparte et le Samaritain » Une philosophie de l’histoire. Le Pommier, 250p, 2016

[2Nicolas Truong, Interview de Michel Serres, Le Monde du 11-12 sept 2016