Accueil / / News

Le climat – l’impasse politique d’un développement équitable

Nous avions évoqué, lors d’un précédent article l’initiative de Bruno Latour avec ses étudiants concernant le climat et en préparation de la Cop21. Dans une récente interview donnée au monde, Jean-Claude Ameisen fait (1) une analyse approfondie de l’agenda climat. Dans l’état actuel des choses, son analyse devrait donner aux négociateurs de Paris le vertige d’un humanisme politiquement inaccessible.
Nous reprenons ici quelques idées et arguments de Jean-Claude Ameisen ciblés sur le climat, mais l’interview ouvre sur l’ensemble des défis, questions et problèmes de la crise systémique qui nous gouverne. Mais également des solutions à mettre en œuvre.

  1. Le climat « n’est qu’un révélateur », l’un « des nombreux symptômes des dégradations de l’environnement planétaire » causées par les activités humaines.
  2. Se focaliser sur le seul changement climatique détourne « les efforts indispensables pour protéger la santé humaine, réduire les inégalités, préserver l’environnement  ».
  3. Concentrer les « efforts sur la seule lutte contre le changement climatique (…), risque de négliger, voire d’aggraver, les inégalités et les drames humains ».
  4. Il est donc indispensable de consacrer les moyens à « des mesures qui préservent le bien-être humain et réduisent les inégalités en protégeant l’environnement ». Cela s’appelle un «  développement équitable  ».

On reconnaît ici les thèmes-clé de l’Institut Michel Serres avec le concept de « santé globale » : la santé des personnes, des sociétés, des écosystèmes . Cette métaphore embrasse un ensemble à portée universelle, dont les éléments sont interdépendants et indivisibles. Que tout un chacun peut et doit comprendre. Concrètement, l’Institut Michel Serres porte et assume une démarche inclusive ciblant l’ajustement des ressources et les biens publics. Il s’agit de repenser le triptyque « santé » en termes de justice sociale, responsabilité environnementale et acceptabilité culturelle .
En bref, il est question du plan A post-COP21 .

Ioan Negrutiu, 24 août 2015

Références :
(1) Jean-Claude Ameisen, interview dans Le Monde du 23-24 août, 2015. Comment changer notre rapport à la nature ? pp 14-15

Consulter également :

Les biens communs, Bridge Builder :
http://institutmichelserres.ens-lyon.fr/spip.php?article166 -
Recadrage des grands défis :
http://institutmichelserres.ens-lyon.fr/spip.php?article205
The Lancet-University of Oslo Commission on Global Governance of Health :
http://institutmichelserres.ens-lyon.fr/spip.php?article209
What comes first : climate change or changing the climate of negociations ? :
http://institutmichelserres.ens-lyon.fr/spip.php?article215
Olivier De Schutter, from food to systemic rights :
http://institutmichelserres.ens-lyon.fr/spip.php?article240
Vulnérabilité & résilience :
http://institutmichelserres.ens-lyon.fr/spip.php?article248

Publié ou mis à jour le 27 août 2015