Accueil / / News

Grand Pillage - et Après ?

<span class="caps">JPEG</span> - 66.9 ko

« Le grand pillage, comment nous épuisons les ressources de la planète » est en librairie. Cet ouvrage est la version française du dernier rapport rédigé pour le Club de Rome « Extracted : how the quest for mineral wealth is plundering the planet » datant de 2011.
Son auteur, Ugo Bardi, est professeur de chimie physique et crystalographe à l’Université de Florence. Il est également membre du Club de Rome. Il a notamment écrit « The limits to growth revisited » (Springer, 2011), nécessaire et éclairant retour sur l’historique rapport de 1972.

Le rapport présente dans une démarche historique l’évolution « homme-ressources minérales » pour en extraire l’essence la plus intime, celle qui a toujours été source de rapports de force, carburant géopolitique, raison d’être de la démesure de nos sociétés humaines, occidentales en particulier.
« Que ce soit l’or, le charbon ou le pétrole, les minéraux ont toujours joué un rôle central dans l’histoire de l’humanité, faisant et défaisant des civilisations entières ». Et rien ne semble pouvoir changer cela dans l’avenir.
« Des ressources qui se tarissent - ou dont les coûts d’exploitation explosent - à mesure que notre dépendance envers elles s’accroît ». C’est le droit chemin vers le carrefour des défis qui s’accentuent, qui s’accumulent, qui entrent en synergie.

Moins médiatisée et, surtout, moins perçue politiquement que le changement climatique, la question des minerais et des métaux (rares) constitue probablement l’un de ces défis majeurs du 21e siècle.

« Leur raréfaction remet profondément en cause les perspectives d’une croissance verte fondée sur les nouvelles technologies » (dont beaucoup ont été imaginées pour faire pièce au réchauffement ; voir à ce propos notre article « Slow life »...). « Celles-ci ne pourrons en effet nous épargner un changement radical de nos modes de production et de consommation ».
Pour contredire Churchill, à qui on attribue « If you are going through hell, keep going ». Justement, Ugo Bardi évoque le changement à travers des perspectives à la fois cohérentes et crédibles.

On voit du cout plus facilement les difficultés liées à la transition énergétique. Moins évident, en tout cas pour le monde occidental, est le comment du défi alimentaire qui va s’ajouter et compléter le tableau ci-dessus. Ensuite, c’est une question de calendrier, pour lequel il faudra trouver les gestionnaires.

Le lancement du livre s’est déroulé en présence de l’auteur le 6 mai 2015 à l’Université Paris-Dauphine.

Ioan Negrutiu, 7 mai 2015

Publié ou mis à jour le 11 mai 2015