Accueil / / Press / / After Rio+20

After Rio+20

L’Institut Michel Serres pour les ressources et les biens publics sera inauguré à l’ENS de Lyon le 27 septembre 2012.
Ses missions interpellent Rio+20.
En 1992, la question des ressources a été clairement posée lors du sommet de Rio pour la première fois à l’échelle planétaire, et avec une grande résonance. Vingt ans plus tard,
cette question récurrente dans toutes les sphères d’activité et de décision, tant publiques que privées, devrait déterminer prioritairement l’agenda politique, scientifique et économique des nations. Et pourtant, le « business as usual » est toujours prédominant, notre système de pensée étant organisé autour des certitudes socio-économiques et environnementales conçues comme une fin en soi.
Rio+20 va-t-il saisir cette opportunité pour poser les bonnes questions et apporter des bonnes réponses ? Dans tous les cas de figure, l’Institut Michel Serres s’engage à relever le défi « ressources ». Pour nous, les ressources constituent la charpente d’une nouvelle architecture définissant des priorités cohérentes et adaptées à différents objectifs et échelles.

Pour ce faire, l’Institut se donne trois missions principales :

On ne gère bien que ce que l’on comprend bien

1re mission : Interroger conceptuellement la problématique des ressources naturelles, au regard des agendas et des cadrages actuels sur changements climatiques, énergies, biodiversité, sécurité alimentaire.

On ne gère bien que ce que l’on mesure clairement

2e mission : Produire les outils pour le monitoring en temps réel et la gestion adaptative et durable des ressources au niveau régional, en liaison avec l’évolution des contextes et des instruments juridiques, normatifs et financiers.

On ne gèrera bien que si l’on gouverne autrement

3e mission : Proposer des alternatives au système actuel de gouvernance (Organisation Mondiale du Commerce, Banque Mondiale, …) qui est en débat à Rio+20, en partant de la nécessité absolue d’intégrer l’économie et les activités humaines en général dans les cycles de la biosphère.

L’Institut va œuvrer pour que la société s’approprie la problématique des ressources, considérée comme un tout et allant du local au global, permettant l’historicisation, l’inter- et la trans-disciplinarité, ainsi que l’interculturalité, sans oublier l’intergénérationnel. Ceci par une approche intellectuelle, méthodologique et politique, intégrant recherche, formation et diffusion dans la société.
C’est la démarche choisie pour passer à une cohérence globale dans la compréhension claire et objective des enjeux, pour canaliser les débats, donner du sens à nos décisions, et désamorcer les conflits autour de ces questions essentielles : qui doit « gouverner » les ressources vitales de la nature, notre bien commun, et pour en faire quoi ?

Ioan Negrutiu

Professeur à l’ENS de Lyon

Membre de l’Institut universitaire de France

Pour en savoir plus :

Michel Serres, Temps des crises (Le pommier, 2009)

La conférence IUF 2011 « Les Ressources » http://www.iuf20ans.org/

« Les Ressources » Les colloques de l’institut Universitaire de France,

I.Negrutiu, N. Del Fatti, J-P. Bravard, C.Vieira, Eds, PUSE Saint-Étienne, 2011

Master BioSciences, le cours « Bioresources and biodiversity », ENS de Lyon
http://biologie.ens-lyon.fr/masterbiosciences/presentation-des-ue-1/les-ue-europe/biodiversity/

Programme du colloque inaugural de l’Institut Michel Serres, Lyon, 27-28 septembre 2012 http://institutmichelserres.ens-lyon.fr

Contact :
Ioan.negrutiu@ens-lyon.fr
ims@ens-lyon.fr

Publié ou mis à jour le 13 juin 2012